Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/baptemeaq/www/config/ecran_securite.php on line 283
baptemeadulte.be - Une initiative de l'église catholique de Belgique
Devenir
chrétien

baptemeadulte.be

Une initiative de l'église catholique de Belgique


accueil  |  Je désire être baptisé... qui contacter ?

 

La première rencontre et les premiers pas

Dans un premier temps vous serez accueilli par quelqu’un, soit celui à qui vous vous êtes adressé, soit quelqu’un que l’on vous recommandera. Avec lui vous échangerez librement ; il vous écoutera et vous aidera, dans la mesure de ses possibilités car la chose n’est pas facile, à clarifier en vous ce qui vous amène : cette quête de sens et de valeur qui est en vous, ce désir d’absolu, cette soif de bonheur... En relisant votre propre histoire, vous la découvrirez déjà habitée par Dieu. Vous vous émerveillerez à l’idée que Dieu vous précède à vous-même. Dans le cheminement que vous entamez, c’est lui qui est à l’œuvre et votre démarche est déjà une réponse à son appel. Il est normal que s’expriment aussi les hésitations et les peurs, les questions et les doutes qui surgissent en votre cœur.
En apprenant à vous connaître, votre interlocuteur vous permettra de préciser votre demande : est-ce bien vers le baptême que vous orientent vos pas ? S’il en est ainsi, la personne qui vous accueille constituera autour une petite équipe : quelques chrétiens prêts à vous accompagner tout au long du chemin. Vous pourrez éventuellement proposer l’une ou l’autre personne que vous verriez bien partager avec vous ce parcours.

 

Le choix de la route

Lorsque la décision est prise de marcher vers le baptême et qu’est constituée votre équipe d’accompagnement, vous serez invité à manifester publiquement votre désir. C’est que l’Eglise n’est pas indifférente à votre démarche, au contraire elle veut en être partie prenante. C’est donc devant la communauté (paroissiale ou autre) que vous direz votre souhait d’être baptisé. Au cours d’une célébration, un dimanche sans doute, vous serez accueilli à la porte de l’église, vous serez marqué du signe de la croix, signe d’appartenance au Christ et à son Eglise ; vous prendrez place au sein de l’assemblée et vous recevrez le Livre de la Parole de Dieu où vous puiserez de quoi nourrir votre foi ; de son côté, la communauté vous assurera de son soutien et de sa prière. Désormais vous serez considéré comme membre de l’Eglise : vous serez « catéchumène », c’est-à-dire quelque chose comme « celui qui entend et fait résonner la Parole ».

 

Le long chemin

Et puis vient la longue route où, escorté de votre équipe catéchuménale, en fréquentant la Parole de Dieu, vous percevrez progressivement ce que c’est être chrétien et vous vous efforcerez de le devenir ! Lentement vous tenterez de conformer votre vie à l’Evangile du Christ : il s’agit de changer son cœur et sans doute bien des manières d’être pour répondre au double commandement de l’amour que nous adresse Jésus. Pas à pas vous découvrirez avec le cœur la beauté de la foi : le visage du Dieu Père de tout amour, la personne de Jésus libérateur et sauveur, la force de l’Esprit qui renouvelle… Doucement aussi vous approfondirez le sens de la prière comme un cœur à cœur avec le Seigneur dont nous découvrons la Présence à chaque instant de nos vies. Enfin vous apprendrez à connaître la communauté chrétienne : vous tisserez des liens avec des frères et vous ferez peu à peu partie de la famille !
Ce chemin est long non parce qu’il y aurait beaucoup de choses à connaître pour être baptisé mais parce qu’il s’agit de grandir dans la vie de Dieu et d’accueillir au plus profond de soi sa Présence et sa Parole ! Si la foi est de l’ordre de l’amour, de la relation, elle ne peut se construire en accéléré, elle est un patient mûrissement ! Aussi nul ne peut dire en prenant la route le temps que cette croissance nécessitera.
Chemin faisant, on vous invitera à choisir un parrain et/ou une marraine. C’est une personne qui, à un titre tout particulier, accepte d’être votre « frère ainé dans la foi » : un chrétien qui compte à vos yeux et qui pourra vous soutenir, vous accompagner jusqu’à votre baptême et bien au-delà.

De temps à autre, vous aurez sans doute aussi l’occasion de croiser d’autres catéchumènes. Ce seront des rencontres enrichissantes car si l’itinéraire de chacun est unique et chaque histoire, particulière, nous partageons néanmoins la même soif de Dieu, la même joie de le découvrir et parfois aussi les mêmes questionnements ou les mêmes doutes : on est toujours gagnant à s’épauler mutuellement !

Le pas déterminant

Un nouveau cap est passé quand, avec votre équipe catéchuménale, vous vous estimerez prêt à franchir cette étape capitale. Quarante jours avant la fête de Pâques, au début du carême qui la prépare, vous demanderez solennellement à votre évêque, d’être admis au baptême, ainsi qu’aux deux autres sacrements par lesquels nous devenons pleinement chrétiens : la confirmation et l’eucharistie. Cette demande s’exprime dans une lettre personnelle d’abord et puis au cours d’une célébration qui a lieu à la cathédrale pour tout ceux qui comme vous feront la démarche cette année-là. C’est l’Appel décisif, quand, par la bouche de l’évêque, Dieu vous invite à entrer dans la communion de son amour, quand le Christ vous appelle à devenir disciple et apôtre. En pleine conscience et liberté, vous pourrez répondre « Oui, me voici ! » Vous recevrez alors une écharpe mauve que vous porterez au cours de ce carême où, plus intensivement encore, vous préparerez votre cœur au sacrement de la nouvelle naissance.

En cette année 2013, aux quatre coins du pays, l’Appel Décisif aura lieu le dimanche 17 février.

 

L’ascension ultime

Voici le temps d’un carême pour peaufiner votre préparation. Sans doute celle-ci prendra-t-elle des allures plus résolument spirituelles. Peut-être vous proposera-t-on de vivre un temps de retraite ou de récollection… Bien des lieux offrent la possibilité de se retirer dans la prière, le silence et la méditation. Et puis plusieurs célébrations denses et riches ponctueront votre carême. A plusieurs reprises (normalement trois fois), vous serez invité à rejoindre l’assemblée dominicale pour vivre avec elle une prière que l’on appelle « scrutin » : laisser Dieu vous regarder, vous scruter le cœur jusqu’en son tréfonds, lui demander aussi de chasser le mal qui l’habite, de le renouveler par son Esprit et découvrir Jésus comme source d’amour (avec la Samaritaine, Jn 4) comme lumière de nos cœurs (avec l’Aveugle-né, Jn 9) et comme résurrection en nos vies (avec Lazare, Jn 11).

En d’autres célébrations, la communauté d’Église vous fera aussi symboliquement don de deux de ses plus précieux trésors : vous recevrez le « Je crois en Dieu », ce texte que l’on appelle « Symbole » où l’Eglise dit l’essentiel de la foi dont elle vit et qu’elle entend vous offrir pour que vous la fassiez vôtre ; vous recevrez aussi le « Notre Père », la prière que le Christ lui-même a confiée à ses disciples et dans laquelle nous osons nous adresser à Dieu en disant « Père » tout comme Jésus. Tout ce carême est l’occasion de vivre en profonde connivence avec la communauté des croyants partageant ce qui constitue un des temps fort de son année chrétienne.

L’aboutissement sans fin

Ce carême culmine pour tous, mais tout particulièrement pour vous qui vous préparez au baptême, dans la grande nuit de Pâques. La communauté chrétienne célèbre la victoire du Christ sur la mort et notre passage avec lui des ténèbres à la lumière, de l’abandon à la Présence, du découragement à l’espérance, de la tristesse à la joie ! C’est dans ce mystère que vous serez baptisé ! Après avoir professé votre foi dans la communion de l’Eglise, vous serez plongé dans l’amour du Père, greffé à la source vive du Christ, baigné de l’Esprit qui transfigure. Sitôt baptisé, vous serez aussi confirmé : comme le Christ conduit par l’Esprit, comme les apôtres envoyés au souffle de Pentecôte. Puis avec tous vos frères vous vous approcherez de la table où s’accomplira votre communion au Père par le Christ en Eglise… Votre catéchuménat est achevé, votre vie chrétienne commence !

 

L’aventure qui continue

Le baptême, s’il vient au terme d’un parcours ne peut cependant pas être vu comme un point final bien au contraire ; il ouvre sur une vie de baptisé ! C’est ce que l’Eglise suggère en vous proposant après votre baptême un nouveau temps où elle entend avoir encore à votre égard une attention particulière, comme on prend soin d’un nouveau-né ou comme on entoure de précautions une plante qui vient à peine de jaillir de terre. C’est le sens du mot « néophyte » que l’on utilisera pour vous désigner alors : « une jeune pousse ». On vous proposera peut-être l’un ou l’autre rendez-vous pour reparler de votre baptême et de son impact dans votre vie. On vous invitera tout particulièrement à être fidèle aux célébrations du dimanche dont les lectures déploient les richesses du mystère pascal et baptismal jusqu’à la Pentecôte où ce temps culmine mais sans se refermer puisque cette fête est envoi par excellence.

Bonne route avec nous, en Église, sur les chemins de l’Évangile !

Texte d’Olivier Windels - Diocèse de Liège.

 

Je désire être baptisé... qui contacter ?

(survolez la carte et cliquez sur la région désirée)

Vicariat de Bruxelles

Geneviève Cornette
02 242 05 40
catechumenat@catho-bruxelles.be
Site web

Vicariat du Brabant-Wallon

Isabelle Pirlet
0495 18 23 26
catechumenat@bw.catho.be
Site web

Diocèse de Liège

Olivier Windels
04 220 53 82
contact@annoncerlevangile.be
Site web

Diocèse de Tournai

Christine Merckaert
0499 11 99 05
catechumenat@evechetournai.be
www.diocese-tournai.be
http://catechumenat.diocese-tournai.be

Diocèse de Namur-Luxembourg

Béa Pary
0474 74 15 42
catechumenat@diocesedenamur.be
Site web

Diocèses néerlandophones

Voor nederlandstaligen :
www.nooitteoud.be

 


____________________________________________

© 2012 - Eglise catholique de Belgique